• *** ACCUEIL ***



    Accueil

     

     

     

     Musique : " Muse " de Mike Oldfield extrait de l'album GUITARS 

     

    Slogan : " Seuls; l'espérance, le souvenir et les songes demeurent. "

    L'espérance :   L'espoir d' un monde meilleur, cette dernière pensée faisant partie de mes rêves. Sa vision de voir les choses, aussi bien de voir le positif qui se dégage même dans les pires moments de sa vie .


    Le souvenir : Tout ce qui a attrait au passé. N'
    en garder que les meilleurs instants en essayant d'oublier les dures périodes de son enfance, adolescence, s'il y a lieu ou plus récentes celles de l'âge adulte . Une chose est certaine, c'est qu'il est difficile d'oublier et qu'on ne peut pas effacer ce qui vient du passé qui nous rongent, nous blesse encore car une blessure laisse des empreintes même en étant cicatrisée.

     Les songes:

    * Signification N°1: Les rêves

     ** Signification N°2: Illusions, chimères, fantasmes

     

    Une définition qui n'a rien à voir dans l'ensemble de mon blog:

      Ici, le songe n'est pas forcément signification " de rêves ", mais aussi   "d' Idées, de réflexions ".

     

     

    Regard de mes songes, regard de mes aspirations aussi.

     

    Merci pour votre visite

     

  •  VOILA  ENFIN MES VACANCES D’ÉTÉ TANT ATTENDUES !

     

    Ouf ! ! ! Mes deux dernières semaines d'août en pente douce !
     J' ai vu tout le monde partir en congés; collègues, cousines, frangine etc... et n'en finissais pas de voir mon tour.
    Aujourd'hui, je peux dire : " Stop ! je me pose et me repose ". 
    Programme farniente durant 15 jours; lecture, sorties sans se soucier du lendemain et grasses matinées...
    Partir à l'aventure pourquoi pas ?
    Bref ! Les vacances c'est toujours le pied !
     
    VIVE LES VACANCES !!!
    La suite au prochain article 
     
      

    2 commentaires
  •  

    Mon séjour à la montagne du 26 mai au 30 mai 2014.

     

     * UN REGARD DU CÔTE DE LA RÉGION CORBIÈRES CATHARES  *

    Champ de fleurs en montagne     

     

      * UN REGARD DU CÔTE DE LA RÉGION CORBIÈRES CATHARES  *

     

     * UN REGARD DU CÔTE DE LA RÉGION CORBIÈRES CATHARES  *

     

    *Le Mont Canigou *2784 ,66 m d'altitude  (Photo perso )

    - Un jour viendra où je le ferai en randonnée . Si ça vous tente le Canigou c'est 1200 m de dénivelé. J'attends d'être plus initiée, trop dur encore pour moi. )

     

    Nous étions un groupe de 17 personnes du Club de Randonnées à partir pour une virée du côté de Tautavel où nous attendaient de nombreuses balades ( 68 km de marches en quatre jours et demi) et de visites de lieux pittoresques dans les sentiers balisés autour de ce village où non loin de là dans le  « Caune de l’Arago »  fut découvert les ossements du premier homme. 

      

     * UN REGARD DU CÔTE DE LA RÉGION CORBIÈRES CATHARES  * 

     

    La Grotte de L’Arago est l’une des plus grandes cavités Karstiques du sud des Corbières ; elle abrite l’un des plus gros gisements préhistoriques du monde. En juillet 1971, on a découvert, après sept années de fouilles un crâne, celui de l’Homo érectus né voici 450 000 ans, «  L’Homme de Tautavel ». Les fouilles annuelles ont révélé plus de cent autres fossiles humains. Ce lieu fut fréquenté par des chasseurs nomades de 690 000 à 100 000 ans avant notre ère.

    ------------------------------------------------------------------

     

    Le barrage de Caramany a été construit par le Conseil Général à des fins d’irrigation et d’écrêtement des crues. Les débuts du barrage furent marqués par de nombreux évènements : On découvrit des vestiges qu’il fallut sauver ; une sècheresse contraria la mise en eau qui débuta fin 1994 et s’acheva en 1996.

     

    Dés le début de cette année, le barrage connut une crue importante, ensuite quelques jours plus tard, un tremblement de terre ( 18 février-magnitude 5,3 sur l’échelle Richter ) le barrage résista et ne fut point altéré.  

    ----------------------------------------------------------

    " Bienvenue soient les Orris  !!! " 

     

    En montagne Catalane il n’est pas rare de rencontrer dans les vignes ou non loin de bergerie cette petite construction nommée Orri qui permettait aux viticulteurs qui avaient fait des kilomètres à pieds pour travailler leurs plants de raisins de s’abriter  lorsque ils se faisaient surprendre par un orage en pleine montagne. Cette ancienne installation d’estive en haute et moyenne montagne ariégeoise ou Catalane ayant servi également à la traite de brebis ou chèvres et la fabrication du fromage dOrri.

    -------------------------------------------------------------------------------

    Sur une journée nous avons effectué 18 km de marche plus ou moins abrupte au court de laquelle nous avons visité  deux forteresses : celle de Quéribus et celle de l'immense  château de Peyrepertuse  

     * UN REGARD DU CÔTE DE LA RÉGION CORBIÈRES CATHARES  *

     Le château de Quéribus, perché à 728 m d'altitude comprend trois enceintes étagées au sommet et le long de la falaise. Le reste de la forteresse est constitué d'un corps de logis, de salles de stockages, d'une citerne et d'un donjon de forme polygonale d'une épaisseur de plusieurs mètres. 

     

    Le château de Quéribus est une des principales forteresses barcelonaises au Nord des Pyrénées. Toutefois au fil du temps, son rôle diminue, le roi d'Aragon l'ayant cédé au vicomte de Narbonne.

    Lors de la croisade contre les Albigeois, le château est tenu par un opposant aux croisés, il devient refuge pour les religieux Cathares .En 1241, "le comté du Roussillon" et donc "Quéribus "reviennent en héritage au roi Jacques 1er d'Aragon, qui en reconnait tacitement la propriété au roi de France....

    Il est classé Monument Historique en 1907 et les premiers travaux de rénovation commencent en 1951, mais c'est en 1998 et 2002 que sont entrepris des travaux complets de restauration.

    Le château de Peyrepertuse

     * UN REGARD DU CÔTE DE LA RÉGION CORBIÈRES CATHARES  *

    Ce château est l'un des 5 fils de Carcassonne avec : Aguilar, Puylaurens, Quéribus et Termes. Surnommé  "la Carcassonne céleste", car c'est le plus grand des 5 châteaux et il était aussi vaste que Carcassonne. 

    La première mention du château date de 1070 à l'époque où il était dans la mouvance des comtes Catalans puis il devint un " fief " des comtes de Narbonne...

    Après 1240, il est resté une place frontière servant de prison ou de refuge, à divers nobles, jusqu'au "traité des Pyrénées" en 1659.Après cette date, il perd tout intérêt stratégique et est abandonné dans les premières années de la Révolution et est vendu comme Bien National en 1820. Les travaux de restauration débutent en 1950, il est à ce jour, propriété de la commune de Duilhac  sous Peyrepertuse.

    Il comprend deux ouvrages distincts séparés par une esplanade, ancrés à l'Est et à l'Ouest de l'éperon rocheux de 300 m de long.

     

     


    4 commentaires
  •  

     MON BLOG ET MOI EN CONGÉS

     

    Je pars pour un séjour de quelques jours du 26 au 30 mai  dans les alpages Pyrénéens, non pas en transhumances mais en villégiature,  question de me ressourcer.

     

    Je souhaite un bon week-end de «  Fête des Mères » à toutes les Mamans du monde. Vous trouverez à cette occasion un article sur mon autre blog : «  Créations et hobbies de mandra »  agrémenté d’un petit poème.

     

    Bon  week-end

     et

     bonne  semain à  tous

     chers  amis  et  amies !!!

     

     


    votre commentaire
  • Un poème de ma version de mai après un orage de grêle

    Les  sanglots de mai

    Que deviens-tu belle saison,

     

    Pour qu’on t’implore notre pardon ?

    Tu n’as pas pitié des hommes !

    Tu es triste voire monotone.

    Tes sanglots sont-ils des nôtres,

    En cette vie où tout m’importe ?

    Mars a commencé à pleurnicher,

    Lorsque le printemps s’est réveillé.

    Avril nous a bafoué avec son grésil,

    Fouettant mon visage à faire couler le ri cil.

    Et toi, tu as fais pire avec la grêle,

    Dévastant tout sur son passage sans trêve.

    Les grêlons nous ont livré bataille,

    Mutilant mère nature jusqu’aux entrailles.

    Comme après un invasion de criquets.

    Les végétaux dénudés nous laissent inquiets.

    Maintenant nous pansons les blessures.

    Les intempéries engendrent souvent des morsures !

    Pourquoi tant de colère ?

    Certes, certains d’entre nous trop sectaires,

    Ne comprendront jamais ton chagrin !

    La rose accueille dans son calice vélin,

    Tes derniers pleurs qui perlent à mes lèvres.

    Comme si elle s’épanchait dans la fièvre,

    D’un baiser vaporeux volé.

    Alors que je me penchais pour m’enivrer,

    De sa délicieuse essence au pistil poudré.

    Mais je ne suis point abeille frivole,

    Pour me perdre dans son audacieuse corolle.

         Et mai doit donner ses chances à Juin,

    En souhaitant qu’il soit plein d’entrain,

    Pour réparer les dégâts d’une main sûre.

    Offrira-t-il ses sourires pour cicatriser les plaies de « douce Nature » ?

                                     De Maryse ( mandragore20132)    

     

    Bientôt l’été sera là ! En espérant qu’elle soit aussi belle et sereine que sur ce diaporama


    3 commentaires
  •  

     

     ****  MURMURES D'AVRIL  ****

    Chat qui voit un insecte volé sur la vitre  

    J'adore, mes chats font pareils.

     Je suis une grande rêveuse, comme vous le devinez, j’aime plus que tout au monde la poésie et aimerait tant que la vie en soit éclairée tous les jours.

    Mais nous sommes loin de vivre dans le monde des «  Bisounours » et je m’inonde de cette mélodie le plus que je peux pour en oublier les affres de la vie.

     

     Vols de papillons

     

     *  Avril *

     

    Simone ! Le soleil rit sur les feuilles de houx

    Avril est revenu avec nous !

     

    Il porte des corbeilles de fleurs sur ses épaules,

    Il les donne aux épines, aux marronniers, aux saules.

    Il  les sème une à une, parmi l’herbe des près,

    Sur les bords des ruisseaux, des marres, des fossés.

     

    Il garde les jonquilles pour l’eau et les pervenches,

    Pour les bois où s’allongent les branches.

    Il jette les violettes à l’ombre sous les ronces,

    Où son pied nu sans peur s’enfonce ;

     

    A toutes les prairies, il donne des pâquerettes,

    Et des primevères sauvages qui ont un collier de clochettes.

    Il laisse les muguets tombés dans les forêts,

    Avec les anémones, le long des sentiers frais ;

     

    Il plante des iris sur le toit des maisons.

    Et dans notre jardin, Simone, où il fait si bon,

    Il répand des ancolies et des pensées,

    Des jacinthes et la bonne odeur des giroflées.

     

    De Rémy GOURMONT

     

     

     Ce talentueux auteur me fait penser à Théophile GAUTHIER.

    Je l’ai apprise sur les bancs de l’école primaire. 

     

     

     ****  MURMURES D'AVRIL  ****

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique